Shazam redevient gratuit

shazam.jpgJ'imagine que vous connaissez tous Shazam ? Non ? Vous êtes sûrs ? Parce que si vous êtes passés à côté alors c'est que vous avez encore un téléphone en noir et blanc, ou alors que vous n'avez jamais participé à un blind test musical dans un bar (comment ça c'est de la triche...)

 

Bref, pour les personnes qui ne connaissent pas Shazam, il s'agit d'une application pour Smartphone (donc pas seulement iPhone) qui permet de retrouver le titre et l'artiste d'une chanson qui passe à la télé, à la radio, au tout autre syupport (excepté les lives car la musique est saturé et souvent différent de la version album ce qui fait que l'algorithme du logiciel ne peut plus faire sa reconnaissance). Alors effectivement, Shazam c'est étoffé avec le temps et vous pouvez aussi retrouver les dates de concerts, les liens pour achteter la chanson, la vidéo youtube parfois, etc... Pour faire simple, Shazam est très vite devenu un incontournable à posséder sur son smartphone et a remporté un gros succés.

 

Au départ, Shazam était gratuit, mais il ya quelques temps le modèle économique a été modifié et deux versions de l'applications ont fleuri sur le store :

  • Shazam : gratuit, avec des bandeaux de pub mais limité à la reconnaissance de cinq chanson par jour. Alors oui c'est largement suffisant pour une utilisation de tous les jours, mais quand vous participez à un blind test pour gagner des boissons dans un bar, ça fait très vite peu 5 titres...
  • Shazam Encore : payant (je ne me souviens plus du prix) qui était lui illimité.

Voyant là une brèche intéressante à exploiter, des concurrents son apparus sur les différents store à commencer par SoundHound, qui a très vite rencontré un beau succés grâce à sa gratuité.

 

Shazam a donc vu ses parts de marché baisser très rapidement et a décidé de réagir pour ne pas perdre totalement pieds : retour aux sources avec une seule et unique version de Shazam gratuite, avec des bandeaux de pub et qui n'est plus limitée.

 

Shazam Encore est mort, vive Shazam

Commenter cet article