Qui bosse un peu trop...perd sa place

Petit retour sur la charette aujourd'hui, j'avais promis des articles à ce sujet, alors je me lance ce matin.

 

Comme je le disais dans mes billets d'introduction, la charette c'est au fond une vaste blague au niveau de la mentalité de certaines personnes qui atteint difficilement la barre des 11 ans. Mais très de bavardage et passons aux choses sérieuses...

 

Petit retour sur les horaires

Dans le cadre de la charette, nous avons rendes-vous à 7h30 sur un parking en périphérie de la gare de péage d'Orléans Centre. Autant le dire tout de suite, je crois que le concept d'arriver à l'heure pour certains est assez complexe et il n'est pas rare de voir certains specimens arriver après 7h35. Ce n'est pas qu'en soit, ça me gêne d'attendre 5 minutes de plus sur le parking, mais c'est plutôt le principe de se dire "j'arrive en retard parce que je sais que d'autres seront en retard comme ça je n'attends pas sur le parking !!!". Cette mentalité me fait doucement hurler intérieurement car si tout le monde faisait comme ça, je crois qu'on partirait en milieu de matinée...

 

D'autant qu'à contrario, ces mêmes personnes qui sont en retard le matin n'acceptent pas la moindre minute de retard le soir pour rentrer. 17h15, ça veut dire qu'on décolle de l'entrprise à 17h15 et pas 17h16... Même l'excuse "J'ai beaucoup de travail passe difficilement", alors je vous laisse imaginer quand il s'agit de demander un départ retardé parce qu'on a une tâche urgente à terminer... Pourtant une journée de travail qui commence à 8h45 et se termine à 17h15, c'est quand même pas très lourd même si effectivement il faut rajouter les 2h30 de trajets avant de pouvoir rentrer chez soi.

 

Le principe de base

Parce que plusieurs fois cela a failli arriver, quand la charette a besoin de deux voitures, le principe de base veut que chaque personne prenne la même voiture à l'aller comme au retour et ce, afin de n'oublier personne en route. A moins de prévenir tout le monde d'un changement de voiture dans la journée. Ca peut paraître contraignant comme règle mais quand on se met à la place du mec qui reste bloqué au boulot parce ques ses collègues l'ont zappé c'est pas super drôle...

 

 

Le mec

On est tous le con d'un autre me direz-vous... C'est vrai mais il y en a qui détiennent la palme et nous avons la chance d'avoir le nôtre dans la charette. Pour des raisons d'anonymat et puis aussi parce que je trouve que ça lui irait bien appelons-le Bernard.

Bernard est donc le genre de type à mettre le bazar et la bonne entente dans la charette... Il a dû plus ou moins se fâcher à un moment ou à un autre avec chacun des membres de la charette. C'est lui qui a décrété qu'arriver après 7h35 le matin lui paraissait normal puisque de toute façon, certains autres arrivaient à peu près à cette heure-là régulièrement et donc, qu'en faisant ça il n'attendait pas... c'est lui qui râle le plus quand il y a un retard le soir. Bref, un mec super sympa (bon effectivement peut-être qu'en dehors il est super sympa mais ça c'est un autre sujet...). Autre point important, Bernard n'a jamais tort, et quand il a tort il s'énerve, contredit et finit par menacer.

 

L'histoire

Maintenant que les pions sont posés, voici donc l'histoire. Je dois le reconnaître, autant le matin je susi toujours en avance, autant le soirje suis régulièrement en retard de 1 à 5 minutes. Il faut dire que je ne surveille pas l'heure, et que j'aime terminer ce que j'ai à faire avant de partir. Ces retards incessants n'ont jamais plu à la plupart de mes "amis" co-voitureurs.

 

Un soir où nous avions deux voitures, il avait été prévu qu'une voiture parte plus tard que l'autre car exceptionnellement le chauffeur de la seconde voiture avait pas mal de travail. j'étais dans la première voiture le matin et donc logiquement dans la même le soir, c'est à dire celle qui partait à l'heure. Sauf que, comme à mon habitude je suis sorti en retard... Oui oui 17h16 c'est en retard pour la charette je vous assure. Et là, la première voiture était déjà partie avec bernard à son bord à ma place qui n'avait pas envie de partir plus tard. Et bien sûr, il ne m'avait rien dit...

 

Alors sur le coup, ça m'a quelques peu agacé, non pas de rester un quart d'heure de plus, mais le fait qu'il se permette des choses qui soit disant enfreignent les règles qu'il chérit tant quand ça l'arrange.

 

Je me suis donc permis de lui envoyer un petit message, certes pas le plus amical, pour lui signifier son manque de savoir vivre. S'en sont suivi de brefs échanges d'amabilités par messages qui se sont terminés par "Va te faire foutre" de sa part. Alors oui, je n'ai pas été très tendre non plus, mais je ne suis pas non plus allé jusqu'aux insultes. je trouvais ça bien trop puéril et quand j'ai vu ce dernier message je me suis dit qu'il valait mieux s'arrêter là.

 

 

Les messages

Comme vous pourriez très bien me le faire remarquer c'est facile de raconter ça sans rien, mais je vais vous laisser contempler ces fameux messages que j'ai précieusement conservés et je ne vous cache rien car il y a également les miens dedans.

 

charette 0468-copie-1

charette 0469-copie-1

charette 0470-copie-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La conclusion

Parce que toute histoire, qu'elle soit bonne ou mauvaise, a une conclusion, pour moi cette histoire est du passé et je souhaitais passer à autre chose ; mais il semblerait que Bernard ne soit pas du même avis puisque depuis ce jour il ne m'adresse plus la parole et ne me dis plus bonjour... Vous me direz, je dois bien l'avouer, ça ne me dérange pas le moins du monde

Commenter cet article