Pour être honnête...

 Il en était à se demander s'il avait eu raison de ne pas les croire ; Ou plutôt de ne pas entendre ce qu'au fond lui il savait déjà ? Il avait refusé de les écouter, réfuté tous leurs arguments un à un, mais en pure mauvaise foi parce qu'il savait pertinemment en avançant ses arguments qu'il était dans l'erreur... Il avait décidé de rester positif et de cacher ses doutes derrière un mur de confiance, cette confiance un peu naïve qu'il avait envers les autres ; ces autres qui l'avaient pourtant si souvent écrasé au sol après s'être servi de lui. Malgré tout, il avait gardé foi...
 

Mais à quoi bon ?
 
Pour être honnête, Il se sentait totalement désabusé sans parvenir à en être réellement triste, alors qu'il y aurait eu de quoi. Il y avait une sorte de résignation, d'acceptation de son sort et de toutes les choses négatives qui lui arrivaient. Il en était arrivé à un point où il se disait même qu'il méritait tout ce qu'il lui arrivait et qu'il ne devait pas être quelqu'un de bien. il avait juste besoin de confiance, que quelqu'un lui montre qu'il avait une place à prendre quelque part et que les personnes qui l'entouraient n'étaient pas là dans leur propre intérêt mais bien pour lui. Il était toujours là pour soutenir, conseiller, écouter, remonter le moral, aider les autres, et il s'en oubliait lui-même !! Quand aux autres, ils ne pensaient pas à lui comme une personne capable de souffrir ou ressentir...
 
Certains auraient aimé pouvoir l'aider, mais il refusait de les laisser entrer parce qu'à chaque fois qu'il se livrait, il en sortait encore plus mal. Il en avait marre de se relever après chaque chute pour mieux retomber ensuite. Même quand quelque chose pouvait apparaître positif de prime abord cela finissait irrémédiablement par un coup du sort qui le faisait tombait un peu plus bas encore...
 
Et aujourd'hui ?
 
En se rasant devant son miroir ce matin, il pensait à tout ça : il n'allait pas bien du tout. La moindre petite émotion le mettait dans un état des plus déplorables, alors il se noyait dans les blagues et la dérision pour ne jamais avoir à parler sérieusement et pour éviter les questions. En façade c'était les sourires et la joie de vivre tandis qu'à l'intérieur se cachait une personne brisée, tenant à peine debout. Il ne comprenait pas ce qui avait dérapé un jour et pourquoi lui ?
 
On lui avait dit d'être patient et de croire ; mai il ne croyait plus, et d'ailleurs croire en quoi ? Il n'avait plus aucune raison de voir les choses de façon positive et il n'avait rien pour s'accrocher alors il se laissait tomber petit à petit. Il avait essayé tellement de fois, il avait fait tant d'efforts... pour rien !!! Il était fatigué, fatigué de se battre, fatigué d'être lui, fatigué que ça n'aille jamais dans son sens, fatigué de tout et surtout de lui-même.
Il se regarda dans la glace et sourit, même à lui il se mentait et c'était devenu naturel

 

Commenter cet article