Besoin d'un service ? n'y comptez pas...

Ca faisait un moment que je n'avais pas raconté d'anecdotes sur la charette mais hier il est arrivé une histoire tellement improbable que je n'ai pas pu m'empêcher de la partager avec vous.

La star

Je vous vois tous (enfin ceux qui ont suivi les histoires précédentes) en train de scander tout haut le nom de Bernard avec un air de d'impatience et les yeux pétillants et emplis d'attente... Mais au risque de vous décevoir, il n'est pas question de Bernard cette fois-ci (pour une fois il n'a rien à se reprocher, mais il va faire l'objet d'un nouvel article très prochainement je vous rassure dans la même veine que celui-ci), mais d'une fille, que j'appellerai Gertrude parce que pour le coup elle ne vaut pas tellement mieux que Bernard

L'histoire

Hier, nous étions seulement quatre dans la Charette, soit une seule voiture composée de Gertrude, K., A. et moi-même. Ce sont normalement les quatre personens les plus sérieures et dignes de confiance de la Charette et c'est sans doute ça qui m'a le plus marqué dans toute cette histoire... Je ne m'attendais pas du tout à ce que Gertrude soit comme ça.

Tôt dans la matinée, K. nous envoie un mail d'excuses en nous disant qu'elle avait une réunion à 16h et qu'elle n'avait pas vu qu'elle se terminait à 18h. Elle nous précise qu'elle s'était arrangée pour quitter la réunion à 17h30 et demande si cela nous est possible (l'horaire de départ officiel étant 17h15). Elle ajoute que si ce n'est pas possible elle comprendrait et qu'elle prendrait donc le train.

A. et moi répondons qu'il n'y a aucun souci. Mais Gertrude refuse sans négociation possible parce qu'elle ne veut pas rater son cours de Step. Scotché par son manque de compréhension, je lui réponds que c'est un peu limite et que ce n'est pas la fin du monde de rater une séance de sports exceptionnellement quand c'est pour le travail. Ce à quoi elle me dit qu'elle l'a déjà raté la semaine dernière et qu'elle ne veut absolument pas le rater une seconde fois de suite.

En voyant les réponses de Gertrude, K. écrit un mail un peu salé (mais tout en politesse quand même) pour expliquer qu'elle va prendre le train et que pour 15 minutes de retard elle va rentrer 3h plus tard... Elle annonce également qu'il ne faudra plus compter sur elle pour arranger les autres et rendre des services.

Gertrude se paie alors le luxe de répondre à ce mail en disant qu'elle était ouverte au dialogue (oui oui bien sûr, elle répond aux mails, mais accepter de rater son cours de Step ça non ; alors il est où le dialogue ?) et que ce mail la fait passer pour la méchante ce qui n'est pas le cas (euh... j'ai comme un doute là, mais bon je dois être de mauvaise fois).

Sur les coups de 17h06, mon voisin de palier (qui travaille également avec moi), quitte le travail pour renter chez lui, je lui demande donc s'il peut attendre deux minutes le temps que j'appelle Gertrude pour lui proposer de rentrer avec lui afin que nous puissions attendre K. Elle décroche son téléphone, je lui fais ma proposition et voilà qu'elle la refuse sous prétexte qu'elle est en train d'expliquer quelque chose (je vous rappelle qu'il était 17h06 à ce moment, qu'elle serait parti sur les coups de 17h10 soit 5 minutes plus tôt que l'horaire prévu...). Là c'est un peu la réponse de trop : refuser de partir 5 minutes plus tôt pour que nous puissions attendre K. afin qu'elle ne rentre pas trop tard chez elle. Mais je me contrôle et me retiens de lui balancer ses vérités à la figure.

C'est vrai qu'elle en a peut-être besoin de ses cours de step pour se sentir bien, je suis le premier à avoir besoin de ma dose de sport pour m'aérer. Mais s'il y a bien quelque chose qu'on peut faire sans aller à un cours c'est bien des exercices de type step. Pour moi, ça reste de la méchanceté gratuite et de l'égoïsme pur et dur, il n'y a pas d'excuse à ce comportement et je trouve ça d'une tristesse sans nom. Le co-voiturage c'est aussi pour rendre service et ça ne doit pas devenir une contrainte. Bien entendu qu'il faut essayer de respecter les horaires et arranger les autres, mais certaines fois on fait pas ce qu'on veut et dans ce cas il me semble que le principe de base est que "le boulot est le plus important" (à moins d'un rendez-vous vraiment primordial).

 

Les messages

Comme d'habitude, parce que je ne veux pas inventer des histoires et que je souhaite que vous puissez constater les échanges par vous-même,voici les copies des mails :

Message de K. expliquant la situation et demandant un départ retardé de 15 minutes :

 Gertrude1.png

Message de réponse de Gertrude:

 Gertrude2Ma répoonse au mail de Gertrude :

Gertrude3.png

"L'ouverture au dialogue" de Gertrude :

Gertrude4.png

Le mail résumé de K., un peu salé en réponse au refus de Gertrude :

Gertrude5.png

La réponse de Gertrude, qui essaie de se faire passer pour la victime et qui invente même des discussions entre elle et K. (qui n'ont pas eu lieu...) :

Gertrude6.png

Et enfin, le dernier mail de K. qui veut mettre les choses au point avec Gertrude et sa mauvaise foi :

Gertrude7.png

 

La conclusion

L'ambiance est de pire en pire dans la Charette. Si auparavant, seul Bernard faisait vraiment tâche, désormais Gertrude la rejoint dans la sphère des abrutis finis. Il ne faut peut-pas s'étonner plus que ça finalement quand on sait que Gertrude connaît Bernard depuis les études et qu'elle l'apprécie encore maintenant.

Pour ma part c'est une grosse déception, je ne la voyais vraiment pas comme ça et désormais il est clair que je ne ferai plus rien pour lui rendre service. Les égoïstes comme ça ne méritent rien et aucune excuse ne changera ce que je pense maintenant, c'est trop facile. Encore plus facile quand on n'assume pas et qu'on se plaint de passer pour la chieuse. Je suis désolé Gertrude mais tu es bien pire qu'une chieuse pour le coup.

 

Pour la petite histoire, K. a réussi à quitter sa réunion à 17h15 et à rentrer avec nous, mais les choses ne sont plus pareilles maintenant...

 

Dans le prochain épisode, ce sera le retour de Bernard pour une histoire sensiblement identique à celle-ci.

Commenter cet article

Octave 21/02/2012 17:14

Ahh... ça me manquais ces histoires de charette qui restent même quand les prestataires passent...

PtitOups 22/02/2012 15:38



Tu vois même après être parti tu peux encore suivre les fameuses histoires de la Charette ;)