Ménage

Je me suis demandé pourquoi tu étais encore si présente, pourquoi malgré le temps et les changements multiples rien n'évoluait ? Je me suis dit qu'il fallait que je fasse du ménage...

 

Alors j'ai pris mon courage et j'ai tenté de ranger chez moi. Il y avait tout plein de choses qui n'étaient pas à moi, tout plein de morceaux de toi qui me narguaient  en me faisant croire que tu étais encore là, que le temps s'était arrêté et que tout le reste n'était que le fruit de mon imagination si débordante quand il s'agit d'être négatif.

 

J'ai voulu recoller les morceaux, reconstruire et revivre cette histoire encore et encore en gommant les aspérités et en gardant uniquement le meilleur. Je me suis fabriqué MA "notre histoire", faite de morceaux de toi et de moi que j'ai retrouvés éparpillés un peu partout dans mon appartement : une photo, une carte, un petit mot, une pièce, un film, un message, une place de concert, un souvenir, une phrase d'accroche, un mot doux, un événement, une position, une discussion.

 

J'ai regroupé tout ça et je l'ai gardé près de moi, mais ça n'était pas toi ; J'ai eu envie de t'appeler, et de crier, de tout te balancer pour que tu comprennes que ça ne marchait pas sans toi. J'ai voulu courir te retrouver, te prendre les mains et te regarder droit dans les yeux en te disant que mon ménage n'avançait pas.

 

Et puis je me suis rendu compte que je me mentais, que je m'inventais des raisons pour ne pas ranger ;alors je me suis décidé à tout effacer.

 

J'ai jeté les morceaux de toi, j'ai détruit les "nous" et les verbes au futur, j'ai gommé tes traces dans les miennes, j'ai gardé quelques souvenirs, malgré tout, parce que tu feras toujours un peu partie de moi. J'ai éteint la lumière sur ce temps révolu et je l'ai enfermé dans un coin.

 

J'ai fini mon ménage et je me suis senti léger, prêt à recommencer...

Commenter cet article

aspiration centralisée 02/12/2016 11:10

Obliger de faire le ménage même si il est vrai que c'est chiant, faut pas le cacher =P