Bonheur simple

Il était assis à cette table de restaurant depuis plus de vingt minutes, entouré d'amis. La table était bruyante parce que les éclats de rire succédaient aux blagues et autres discussions lancées au travers de la table. Tout le monde s'amusait, personne n'était oublié ; le petit groupe respirait la joie de vivre et cela était communicatif à toutes les personnes qui passaient à proximité de cette table : clients, serveurs, etc. si bien que le employés du restaurant se prenaient au jeu et entraient dans les délires de la table.

 

Comme à son habitude, il partit dans ses pensées en regardant tout ce petit monde. Il se rendit compte de la chance qu'il avait d'avoir des amis comme ça. Des personnes toujours là les unes pour les autres que ce soit dans les moments difficiles comme dans les périodes de bonheurs. Cette table en était l'exemple parfait avec ces verres qui tintaient suite aux multiples chocs qu'ils subissaient pour trinquer à tout va et ce sourires qui exprimaient le bonheur tout simple de se retrouver pour partager un moment de détente et d'amusement. 

 

Ils auraient pu se trouver n'importe où : un restaurant, un bar, dans la rue, chez l'un des leurs, tout aurait été identique dans la joie éprouvée. Comme il l'avait toujours pensé ce n'était pas le lieu qui importait mais les personnes s'y trouvant. Il observait tous ses amis, phographiant mentalement les expressions sur leurs visages, leurs gestes et leurs sourires afin de graver en lui un souvenir impérissable de ce moment qu'il avait volontier envie de qualifier de magique.

 

Que pouvait-il imaginer de mieux que cette soirée ? A cet instant précis tout le reste n'était que détail, il en oubliait la période triste de sa vie actuelle. Disparus les déboires sentimentaux, le travail peu glorifiant, et cette espèce de malaise qu'il ressentait à chaque fois qu'il se retrouvait seul, il était simplement heureux et rien ne pouvait venir entacher ce sentiment de plénitude qui l'envahissait au fur et à mesure que les décibels montaient à la table. Tout n'était que positif et un sourire béat s'accrochait peu à peu à son visage à la vitesse du constat qu'il était précisément là où il avait envie d'être, avec les personnes qui l'avaient choisit pour ce qu'il était et qu'il aimait de tout son coeur. Avec eux, pas de faux semblant, il était inutile de se faire passer pour quelqu'un qu'on était pas sous prétexte de plaire et convenir à leurs attentes.

 

         - "Rémi, tu es encore avec nous ? " lui demanda Estelle qui était assise à sa droite, le sortant de sa torpeur.

 

         - "Oui, je profitais simplement du bonheur d'être ensembles" lui répondit-il.

 

         - "Alors pour en profiter vraiment, sors de tes pensées et reviens avec nous" lui glissa t'elle dans un clin d'oeil

Commenter cet article